Biographie

Le goût pour la peinture naît généralement durant la prime jeunesse. La vie et les vicissitudes du quotidien lui permettent ensuite, ou non, de s'exprimer. Christine Beaufils n'échappe pas à la règle. Une première approche par le biais de la peinture sur soie lui fera rapidement comprendre que, faute d'acquérir les techniques de base, il lui sera difficile de persévérer dans cette discipline. C'est donc au contact de Denis Chéret, peintre clermontois à l'exigence particulièrement élevée, qu'elle fera ses premières armes, terme approprié s'agissant exclusivement d'une technique au couteau.

Dès lors, Christine Beaufils a pu jouer avec les formes et les couleurs, donner consistance à des mondes imaginaires, voyager dans l'espace au travers de ses tableaux. Ses natures mortes sont tantôt le reflet fidèle d'une réalité prégnante, tantôt la représentation transcendée d'une image dont l'unique fonction consiste à offrir un support au regard. Les bouquets donnent à voir ici différentes espèces florales, ailleurs le foisonnement de couleurs qui leur correspond. Entre l'esthétisme d'une mise en scène joliment apprêtée et les impressions que provoque cette même vision, l'artiste choisit de ne pas s'enfermer dans une école et multiplie les expériences et les propositions.